Discours d’inauguration de la station de traitement des eaux polluées

Discours de M. Jean-Jacques Tavernier, Maire de Mont L’Etroit, lors de l’inauguration de la STEP, Station de Traitement des Eaux Polluées

 

Monsieur le Député, Monsieur le Sénateur, Monsieur le Vice-Président de la Communauté de Communes, M. le Major, représentant la Compagnie de Gendarmerie Départementale de Toul, Mesdames et Messieurs en vos grades et qualités, Mesdames, Messieurs.

La Municipalité de Mont l’Etroit et moi-même en tant que son représentant, sommes très honorés de vous accueillir aujourd’hui, pour, ensemble, inaugurer La Station de Traitement des Eaux Polluées.
Cette STEP, comme nous l’appelons, est de type bassins à 2 étages plantés de roseaux avec une zone de rejet végétalisée surfacique. Elle fait le choix de l’efficacité, de la simplicité et de la meilleure intégration possible dans le cadre rural et naturel que vous pouvez voir autour de nous.

Toutes les eaux usées y sont transportées gravitairement. Cela est rendu possible par la topographie de notre village en coteau. Le recours à l’électricité est minimum, trois pompes en tête du premier étage pour une répartition uniforme des eaux usées, un panneau de commandes avec un communiquant pour les envois d’alertes sur des portables et un éclairage avec interrupteurs par radar de mouvements pour le poste de commandes.

Cette station apporte sa contribution à l’objectif de « bon état écologique des cours d’eau naturels » annoncé pour 2015. Elle rend à la nature, une eau aux normes avancées en matière de traitement. Cette eau est rejetée dans le ruisseau l’Orge, qui prend sa source sur le ban communal, qui va ensuite grossir le ruisseau la Rupe, lui-même affluent du fleuve la Meuse.

Ce projet, enfin réalisé de STEP, montre notre volonté partagée d’aménager un territoire respectueux de l’environnement et soucieux du développement durable.

Il me faut rappeler, que dans la commune, les prémices d’un assainissement collectif datent de 2005 avec déjà, à l’époque, la prise en compte des répercussions directes, sur les écosystèmes et sur la santé humaine, du rejet d’eaux usées insuffisamment traitées.
Depuis 2005 et jusqu’à ce jour, nombres de personnes ont contribué et participé pour arriver à cette réalisation. Et je me dois de les remercier avec force.
Et là, je vais faire mentir Mérimée qui disait que les hommes sont plus éloquents pour demander que pour remercier.

Mes tous premiers remerciements sont pour les habitants de la Commune, propriétaires et locataires. Tout au long des phases de réflexions, d’études puis de réalisation, ils ont été informés, concertés, se sont exprimés et dans une quasi-unanimité plébiscitent aujourd’hui cette réalisation. Tous avaient pourtant conscience qu’un tel projet nécessiterait le recours à l’emprunt et qu’ils seraient impactés financièrement. Merci donc, à toutes et à tous, qu’aujourd’hui, en prononçant ces trois mots « assainissement communal collectif », le mot collectif y prouve toute sa valeur.

Merci, à tous les élus de la commune qui depuis le début ont travaillé sur ce dossier et aux secrétaires de la Mairie qui ont eu à gérer la partie administrative.

Merci au service eau, rivière, assainissement du Conseil Départemental 54 et tout particulièrement à M. FRANÇOIS pour l’accompagnement en maîtrise d’œuvre. Il a été l’élément rassurant, apportant des réponses qui ont permis de lever nos doutes quant à notre capacité à pouvoir entreprendre un tel projet.

Merci à Messieurs LAURENT et CANAT du bureau d’études EVI. En tant que maîtres d’œuvre, ils ont très vite compris la problématique de notre commune en utilisant au maximum ses qualités, notamment la topographie ou en surmontant ses difficultés, comme par exemple la présence d’eaux claires parasites. Ils ont permis que soit finalisé un projet cohérent, écologique et calculé au plus juste, financièrement.

Merci à l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, interlocuteur technique pour le bureau d’études mais surtout principal financeur pour la Commune par la dotation de subventions, incluant les subventions ayant transitées par le Conseil Départemental, dans le cadre de la solidarité urbain/rural.
La totalité des subventions qui nous ont été attribuées pour l’ensemble du chantier assainissement communal collectif s’élève à 80% du montant des travaux éligibles et 70 % du montant des études.
Cela m’amène à aborder le coût de cette réalisation soit 384 000 € TTC (317 500 €) se décomposant ainsi : 27 000 € pour les études et la maîtrise d’œuvre. 100 000 € pour les réseaux. 250 000 € pour la STEP, 7 000 € pour les divisions parcellaires, les actes notariés et pour indemniser les propriétaires de parcelles dorénavant grevées de servitudes par le passage de canalisations.

J’en profite pour remercier les propriétaires qui, d’emblée, ont acceptés que des réseaux traversent leurs terrains. J’ajoute un merci tout particulier à M. le docteur BERTAUD qui a permis un échange de terrain pour l’implantation de la STEP, contribuant ainsi à minimiser les coûts du foncier.

Je remercie le Crédit Mutuel de la Plaine des Vosges, particulièrement à l’agence de NEUFCHATEAU, sa directrice Mme VONEAU et notre interlocuteur M. SINGRELIN. Une suite favorable, donnée à notre dossier, nous a permis d’accéder à un emprunt cours terme sur 3 ans, qui sera remboursé dès le versement de la totalité des subventions et du Fonds de Compensation de la TVA et à un emprunt sur 25 ans au taux fixe de 1,5 %, couvrant le reste à charge pour la commune soit 113 500 €.

Ma dernière salve de remerciement va à tous les professionnels ayant participé au chantier de cet assainissement communal collectif :
EUROVIA pour les réseaux, O-PURE pour la STEP, LOR ESPACES VERTS pour les parties végétalisées, PASQUERAUX pour les clôtures et portails, RBST pour les caniveaux et enrobés, les sociétés MALEZIEUX et LOREAT pour les contrôles de réalisation et de bon fonctionnement, la SCP Abbo-Burte pour les actes notariés, le cabinet Herreye et Julien pour les divisions parcellaires.

Tous ces intervenants ont été retenus pour leur professionnalisme, leur écoute, leur adaptation à nos contraintes techniques et financières, mais également car ils sont tous acteurs de l’économie Lorraine.

Pour terminer, merci à LORRAINE ASSOCIATION NATURE dont les représentants ont aidés au choix des végétaux à installer, notamment en clôture. Cette STEP doit en effet contribuer aux corridors écologiques permettant le déplacement, le maintien ou l’installation d’espèces notamment d’oiseaux, comme la pie grièche dont la présence a été constatée sur ce secteur. Pour l’entretien des espaces verts dans le périmètre de la ZRV, nous faisons le choix d’y mettre des ânes en pâture, dès que nécessaire et nous y espérons, dès le printemps prochain, l’installation d’espèces multiples, insectes, batraciens, oiseaux. Un canard colvert y vient déjà en repérage, des grenouilles y sont présentent. A ce jour, les seuls que nous dissuadons de venir s’y installer sont des ragondins nichant tout près de là et dont les galeries qu’ils creusent mettraient en péril les rives des bassins de la ZRV.

Je vous remercie pour votre attention et cède la parole à M. le Député.
. . .

Nous allons maintenant procéder au coupage du ruban pour symboliser l’inauguration de cette station.

Je convie ensuite, toutes les personnes qui le souhaitent, à une visite du site et une présentation de son fonctionnement avec l’accompagnement technique de M. LAURENT, du bureau d’études EVI.

Pour clore cette matinée, vous êtes toutes et tous cordialement invités, dans la salle polyvalente de la commune, pour un moment convivial.

 

 


[post-views]